Approche

Dès 2001, je me suis intéressée aux modes alternatifs de résolution des conflits consciente du fait que la décision judiciaire la plus efficace et la mieux acceptée est celle que les parties ont élaboré avec l’aide de leurs avocats. Au sein du cabinet BWG, j’ai participé aux cotés de Béatrice Weiss-Gout à la rédaction de modèles de pacte de famille, accord dans lequel les parties règlent leurs conditions de vie séparée et l’organisation de la vie des enfants, document qui est ensuite soumis à l’homologation du tribunal.

En Angleterre je suis membre de l’organisation Resolution qui regroupe les avocats en droit de la famille qui exercent avant tout de manière consensuelle et dans le respect des parties et des autres avocats. Cette organisation promeut la résolution des conflits familiaux de manière amiable et consensuelle.

Je suis formée au droit collaboratif, mode de résolution des conflits familiaux qui est déjà bien implanté en Angleterre et qui se développe maintenant en France. Dès le début du processus collaboratif les parties, assistées de leur avocat collaboratif, signent un accord expliquant les raisons d’un choix aussi consensuel et les avocats s’engagent à ne pas porter le conflit devant les tribunaux si ce n’est pour l’homologation de l’accord trouvé.

J’exerce de manière consensuelle dans la plupart des dossiers mais il existe des situations d’urgence qui nécessitent une action contentieuse devant les tribunaux ou bien des situations où la procédure contentieuse sera la plus efficace.